Le journalisme dans tous ses Etats

Faire un webdoc sans toucher au code html, c’est possible avec Klynt

In Analyse on 30 avril 2012 at 19:32

Vous n’y connaissez rien en code html et pourtant vous aimeriez réaliser un webdocumentaire? Et bien le logiciel Klynt est certainement fait pour vous. Ce programme, créé par une société parisienne il y a maintenant 3 ans, permet de réaliser un récit multimédia, interactif et connecté, sans entrer dans des manipulations numériques trop complexes. France 24, la Repubblica ou encore la Radio Télévision Suisse. De nombreux médias européens ont déjà été séduits par la formule.

« Quand la dynamique web-papier est maîtrisée, elle permet de générer des profits »

In Entretien on 24 avril 2012 at 00:28

L’Avenir.net est le 5ème site d’information le plus visité en Belgique francophone selon le Centre d’Information sur les Médias. Ce score est d’autant plus significatif qu’au sein de ce top 5, le site du quotidien régional belge affiche la plus nette progression, avec une hausse d’audience de 16,2 %. « L’Avenir est au contenu ». Oui, mais le quotidien a également compris que l’avenir était au web. Vidéos, coveritlive, storify, wordle ou encore Unes interactives… Bref, à L’Avenir, on ne chôme pas pour apporter aux internautes une plus-value qu’on ne trouve pas sur format papier. Entretien avec l’un des trois Rédacteurs en chef-adjoint du journal, Nathanaël Jacqmin.

Couverture médiatique du procès d’Anders Breivik: un bouton contre l’infobésité

In News on 18 avril 2012 at 01:48

Très régulièrement, voire même de plus en plus souvent, les médias sont accusés d’en faire trop. Et en effet, dès lors qu’un événement important survient, une chasse au scoop et à l’info exclusive est lancée. On assiste alors à une véritable surenchère médiatique due à une concurrence de plus en plus rude entre les médias. Sauf que cette fois-ci, cette surmédiatisation pose doublement problème: faut-il offrir une tribune à Anders Breivik en couvrant le procès d’une manière aussi intensive? La question est sur toutes les lèvres en ce moment.